Communication sur le mouvement de grève des animateurs de centres de loisirs à la rentrée scolaire

 Au conseil municipal du 7 octobre 2014 (point 13), l’adjointe aux affaires scolaires a résumé les négociations qui se sont déroulées entre la Ville et les représentants des personnels des animateurs de centres de loisirs. Un accord a été trouvé entre les deux parties.  Le Maire a ensuite violemment critiqué les représentants syndicaux des animateurs en leur reprochant de ne pas avoir prévenu, ni affirmé leurs revendications au préalable. Il a aussi ajouté que toutes les grèves sont inutiles.

 

Nous avons répondu que si nous nous réjouissions qu’un accord ait pu être trouvé entre les deux parties, nous n’avions de notre côté pas eu les mêmes discours de la part des personnels, qui essayaient de se faire entendre depuis longtemps. Par ailleurs un mouvement de grève est toujours une solution d’ultime recours quand il y a défaut de dialogue, (la preuve, dès que le Maire a ouvert la porte de la discussion, le préavis de grève a été levé) et nous l’avons invité à se poser des questions sur les origines de cette situation.