Conseil municipal du 30 juin, point 15, ramassage scolaire à la Cristallerie

En commission, il nous a été avancé que cela ne concernerait que peu de familles et que l’école n’était pas si loin que cela même s’il existe une côte assez raide.

Dans le meilleur, des mondes cela ne devrait pas changer grand-chose pour les parents après une période d’organisation puisque les enfants seront pris en charge gratuitement  dès leur arrivée à l’école.

Toutefois reconnaissez que déposer des enfants de maternelle à 7:40, c’est tôt, surtout quand certains restent à la garderie le soir. Dans le meilleur des mondes, on est 2 parents à pouvoir se relayer le matin, on est pas contraint par un emploi du temps, on peut trouver une autre personne prenant en charge gratuitement ou contre rémunération le matin ou après l’école pour alléger la journée de l’enfant. Là les enfants vont commencer leur journée pour certains 40 minutes plus tôt.

 

 

Dans le meilleur des mondes, on n’a pas à déposer ses enfants sur 2 écoles différentes Gambetta et Brimborion à 8:30. L’école de Brimborion qui est certes dans un cadre agréable a toujours été présentée aux parents avec le ramassage scolaire.  Certes ce n’est que pour une scolarité de 3 ou 4 ans mais c’est long pour une famille qui doit gérer la course tous les matins. Vous risquez de vous retrouver avec des demandes de dérogation pour regrouper les fratries. Cela sera-t-il possible ? Sur quels critères seront fait les choix et ne risque-t on pas de déséquilibrer les écoles ?

 

Dans le meilleur des mondes, les voitures et les bus ne polluent pas, peut-être cela arrivera-t-il un jour. On risque avec les nouveaux horaires de voir des parents renoncer au ramassage et d’enregistrer un afflux de parents prendre leur voiture aux heures de pointe et de ne pas pouvoir se garer faute de place de parking, en effet le site a été conçu avec ramassage scolaire. Certes des générations sont passées depuis la construction.  Le bus est-il vraiment plus polluant que 20 ou 30 voitures supplémentaires ? Il n’y a pas de possibilité de se garer ailleurs. Peut être vous pensez que les familles peuvent compter sur le coteau stop ?

 

On peut nous rétorquer qu’une marche ne fait pas de mal à un enfant et que les grands parents le faisaient parfois pour plus de kilomètres dans leur enfance. Mais est ce vraiment une marche détendue qui est proposée aux enfants, non c’est une marche contre la montre, pressé. Pour la marche, les enfants ont le parc de Saint Cloud.

 

Vous nous dites que vous êtes face à des contraintes budgétaires, que c’est le choix de GPSO mais si vous êtes maire de Sèvres, vous êtes aussi élu de GPSO, qu’il faut réduire les coûts, mais tout choix budgétaire est un choix politique. Ce que craignent les parents qui faute d’autres solutions laisseraient leurs enfants au car c’est que l’année prochaine ou dans 2 ans on supprime totalement le bus en leur prouvant que cela ne concerne que très peu d’enfants et pourquoi pas ensuite les autres circuits.

 

Les parents ont l’impression qu’il n’y a eu aucun dialogue sur ce sujet et qu’ils n’ont que le choix de s’adapter.

 

Il nous est répondu sur le fait que la ville de Sèvres est seule à offrir ce service, qu’on ne fait pas payer les temps où les enfants sont à l’école avant son ouverture, qu’on n’avait pas le choix même si on convient que cette solution n’est pas idéale. Madame Hervé met en avant la solution du pedibus comme cela existe entre Danton et Croix Bosset et que la ville pourrait accompagner cette initiative. L’économie serait chiffrée à 38 914 € ( chiffre à confirmer dans le compte rendu officiel).

 

Pour lire l'intervention de Catherine Candelier, cliquez ici

Pour lire le texte de la délibération, cliquez ici

Pour lire la convention de transport scolaire, cliquez ici