Promesse non tenue : le mur de la manufacture

 

Nous nous en souvenons tous : le Maire de notre commune avait promis dans son programme municipal de 2008 que cette fois-ci le mur de la Manufacture le long de la grande rue à l’entrée de Sèvres serait enfin démoli et qu’un beau mail de promenade pour piétons et cyclistes verrait le jour entre le Pont de Sèvres et l’entrée du Parc de Saint Cloud. Cette promesse n’était en fait que le renouvellement d’engagements plus anciens, non tenus eux aussi.

Pourtant cette portion de la Grande rue aurait besoin d’un réaménagement profond : les conditions de circulation pour les piétons et les deux roues y sont désastreuses. Sur le trottoir longeant la Manufacture, les piétons se sentent en insécurité. Les ronds-points sur cette voie sont par ailleurs dangereux pour les deux roues avec des pavés extrêmement glissants en cas de pluie. Chacun comprend que l’aménagement de l’entrée de Sèvres à partir du pont de Sèvres ne répond plus aux critères d’un urbanisme moderne : pas de piste à vélo, des trottoirs étroits, pas de voie de bus en site propre, un échangeur du Pont de Sèvres ubuesque… il est dommage que le Conseiller général François Kosciusko-Morizet, responsable à Sèvres de la Grande rue, ait préféré bétonner les berges de la Seine avec la RD7 plutôt que de pacifier la circulation à l’entrée de notre ville.