Ordures ménagères à Sèvres : le discours et le non-dit

poubellesOrdures ménagères à Sèvres : Le discours et le non-dit !

Dans sa lettre aux Sévriens du 19 novembre 2012, le Maire annonce la suppression, en moyenne, d’une tournée de ramassage des ordures ménagères par semaine sur la ville. Réjouissons-nous des progrès du tri sélectif et de la baisse des volumes de déchets rejetés par notre ville. Bravo aux Sévriens.

Poursuivons cet effort. Le Maire, du coup, se félicite que la fusion GPSO ait permis une baisse de l’impôt sur les ordures ménagères (TEOM) de 8%. C’est vrai en termes de taux, sur la période 2009 - 2012.

Ce que la Maire n’écrit pas, c’est que cette baisse est quasiment inexistante en € courants. Un ménage qui payait 127€ de TEOM en 2010 a payé 129€ pour 2012. La hausse de l’assiette a plus que compensée la baisse des taux.

Par ailleurs, et nous avions déjà alerté les Sévriens à ce propos, le Maire occulte totalement dans sa lettre les observations du budget 2010 de GPSO. Ce premier budget communautaire pointait une surimposition des Sévriens pour les ordures ménagères de 614 000€ ! Le service d’enlèvement des ordures ménagères aurait du être taxé à 3,64% pour couvrir normalement le coût de la prestation. Il était taxé à 4,98%.  Aujourd’hui encore, l’écart entre le taux imposé aux Sévriens et le coût réel de la prestation est de presque 1 point, soit environ 450 000€.

Notre conclusion à la lettre du Maire, Réjouissons nous : nous sommes surimposés de 450 000 €, mais nous aurons un jour de collecte en moins. Faisons un vœux pour cette année 2013 : Que la taxe sur les ordures ménagères soit ramenée à son juste taux. Ce n’est qu’un vœux parmi tous ceux que nous vous adressons bien chaleureusement.

Tout savoir sur la TEOM de Sèvres analysée à partir du budget GPSO 2010