Lettre ouverte à mes amis qui suivent la campagne des présidentielles

Je me suis engagé début janvier à participer à la campagne numérique de François Hollande et j'y ai associé chacun d'entre vous : envoi des messages de la campagne, compilation de nombreux articles qui me paraissaient éclairer le ou les débats. Exercice passionnant, un peu solitaire mais je l'espère utile. Voilà le moment du choix à j-2, le moment du vote et je voulais vous faire partager mes réflexions.

Note de la rédaction : depuis le début de la campagne, Patrick Maire du Poset fait partager à ses lecteurs sa veille sur les articles de presse autour de la campagne des présidentielles. Pour le contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Parmi les "grands candidats", j'ai eu envie de voter Eva Joly, car je pense que la réflexion écologique sera au premier plan dans les années qui viennent ; il nous faudra consommer autrement et économiser les énergies fossiles qui s'épuisent. Le développement durable sera un des gisements d'emplois d'avenir pour nos PME et PMI. Et in fine Eva Joly a fait le sale boulot de parler des affaires et j'y reviendrai.
J'ai eu la très grande envie de voter Mélenchon : il a eu le mérite de faire vibrer des foules de plus en plus nombreuses, avec un discours républicain faisant appel à tous les grands ténors de la troisième République, à l'histoire de notre pays, aux grands écrivains tel le Hugo de Napoléon le Petit, tel le Zola de l'affaire Dreyfus et cela fait du bien. Il a eu également le mérite de ramener vers le urnes de nombreux abstentionnistes potentiels ; il suffit de comparer le total de voix de gauche au début et à la fin de la campagne, mesuré par les sondeurs.
J'ai eu envie de voter pour le François Bayrou d'Abus de pouvoir, la critique la plus radicale de ce qu'a été le sarkozysme, le Bayrou du grand arc républicain entrevu à Marseille en septembre 2009 avec le formidable discours de Marielle de Sarnez, aux côtés de Vincent Peillon, Dany Cohn-Bendit, Christiane Taubira, Robert Hue et tant d'autres......... Mais il s'est trompé de campagne, n'a pas vu venir l'exaspération de nombre de Français sur le comportement de Sarkozy qu'il avait lui-même dénoncé.....et a fini par mettre dans le même sac Hollande et Sarkozy ! Le comportement de ces deux hommes est aux antipodes l'un de l'autre.
J'ai écouté Marine Le Pen et il sera important pour le futur Président d'entendre ses électeurs. Comme le disait Fabius il y a bien longtemps, elle met sur le tapis souvent de bonnes questions, mais ses réponses font peur.
J'ai écouté  le Président sortant, le candidat-Président et au fur et à mesure de ses discours, de ses postures, de ses mensonges éhontés....j'ai définitivement compris qu'il n'était pas à la hauteur de la fonction que les Français lui avaient confiée il y a 5 très longues années : opposer systématiquement les uns contre les autres (chômeurs et salariés, corps intermédiaires et peuple, ruraux et citadins, j'en passe et des plus mauvaises); tout ceci doit cesser ! Sarkozy aura tout le loisir de s'expliquer sur ses errements autour des affaires qui mêlent intérêt de l'Etat et intérêts particuliers.
En fin de campagne, j'ai écouté avec beaucoup d'attention les "petits candidats"; tous ont apporté une certaine fraîcheur , Dupont-Aignan (je ne suis pas d'accord avec sa sortie de l'Euro) et sa France LIbre, Arthaud et Poutou, enseignant, ouvrier  dont les luttes syndicales sont infiniment respectables. J'ai écouté Cheminade qui avait anticipé la crise du système financier......en 1995 ; cet homme est loin de ne dire que des bêtises.
Cette fin de campagne aura mis en valeur le profond mépris, que certains éditocrates, qui mangent à tous les râteliers des médias ont pour la véritable souffrance d'une grande partie de nos compatriotes.
Je parle bien sûr de quelques médiacrates qui sont loin de représenter l'ensemble de la profession de journaliste qui essaie de faire son boulot avec honnêteté.

Je vais donc voter avec calme dimanche pour François Hollande ; c'est un vote de raison pour celui qui est le seul à pouvoir et ce depuis Mai dernier, battre Nicolas Sarkozy. J'attends de lui un autre comportement et les premières semaines de son (je l'espère) futur mandat seront déterminantes; il devra rapidement redonner confiance à tous ces corps intermédiaires qui ont été malmenés, souvent humiliés par le Président sortant, redonner espoir à notre jeunesse. Il va devoir donner de nouvelles perspectives au projet européen et on sent que les lignes bougent; il devra rassembler les Français et ne pas être simplement le Président d'un clan.La France, notre merveilleux pays, est abîmée, meurtrie,beaucoup de ses concitoyens souffrent au quotidien, entre fins de mois difficiles, chômage, précarité.....la tâche est immense. Confiance.

Merci à ceux qui me liront jusqu'au bout; je continue bien entendu le job. Amitiés, Patrick Maire Duposet