CONSEIL MUNICIPAL DU 9 DECEMBRE 2014, question des élus socialistes, fusion des communes de Sèvres, Chaville, Ville d'Avray

Question portée par Frédéric Durdux

 sevresChavilleVilleAvrayMonsieur le Maire,

 

La réduction inéluctable des dotations et de l’attribution de compensation aux communes nous oblige à faire preuve d’imagination pour réduire leurs dépenses. La recherche d’efficacité et les économies d’échelles sont désormais impératives, sans pour autant que soit affectée la qualité de nos services publics. C’est un défi que notre commune doit relever.

 

Une solution connue et déjà expérimentée pour s’adapter, sera d’accroitre la coopération intercommunale avec nos communes voisines de Chaville et de Ville d’Avray, au-delà des transferts de compétences déjà effectués vers GPSO.

 

 Nous avons vu, dans un passé récent, se mettre en place et fonctionner des regroupements de compétences qu’elles soient communales ou nationales entre nos trois communes, sans que la satisfaction des usagers soit diminuée. Ainsi pour l’état civil, la police, l’action sanitaire et sociale, le sport, les transports (Traverciel) etc…

 

Nous notons aujourd’hui la volonté de rapprocher le SEL, l’ATRIUM et Le COLOMBIER. Il n’est pas de compétence communale ou plus vaste dont on se dit qu’elle ne puisse être mise en commun.

 

Notre vivre ensemble avec nos communes voisines de Chaville et Ville d’Avray dépasse, tout à fait logiquement, les frontières des paroisses fondatrices.

 

Le mouvement de réforme territoriale engagé dans les années 70 montre clairement que les deux échelons territoriaux de demain seront la Région et les regroupements de communes (intercommunalités et métropoles – les deux pour ce qui nous concerne). La question est donc de savoir comment peser dans ces ensembles et quelle taille critique adopter pour préserver une capacité de financement qui nous laisse une certaine liberté d’action.

 

Nous proposons, Monsieur le Maire, de travailler à la fusion de nos trois communes de Sèvres, Chaville et Ville d’Avray.  Préparer l’avenir de notre bassin naturel de vie en fusionnant nos trois communes permettra de renforcer la coopération entre les trois communes, créera un effet de masse sur nos budgets, amènera de rapides économies de fonctionnement et donnera plus de poids à la nouvelle commune ainsi formée au sein de GPSO et partant de la métropole.

 

Pensez-vous, Monsieur le Maire, étudier ce schéma que nous proposons ?

 Nous vous remercions de votre réponse.

 

Le Maire nous répond qu’il n’exclut aucune piste pour gagner en efficacité, mais que les choses doivent se faire doucement, il faut progresser pas à pas.

 

 

Pour lire le texte de la délibération, cliquez ici