Conseil municipal du 9 mars 2017, projet de coopérations renforcées ou fusion entre les villes de Chaville, Meudon, Sèvres et Ville d'Avray

Intervention de Frédéric Durdux

Enfin, on ouvre ce dossier d’examen d’une coopération renforcée et/ou de fusion entre les communes du voisinage… je crois que nous avons suffisamment demandé l’ouverture de ce projet pour ne pas se féliciter de le voir démarrer. On souffre en France d’un morcellement territorial hérité des paroisses du moyen âge sans équivalent en Europe, qui coûte cher et qui freine le développement de politiques d’ensemble.

On a l’impression qu’avec ce morcellement on obtient une proximité des élus avec les citoyens, mais au final, on génère une certaine impuissance territoriale et du gâchis collectif.  C’est un constat qui ne vaut pas que pour les territoires ruraux, cela s’applique aussi aux ensembles urbains. Quand on a des agglomérations avec des continuités urbaines comme celle dans laquelle nous vivons, il faut éliminer les frontières et mettre en place des politiques de territoire les plus larges possibles. C’est pour cela que l’initiative que vous avez prise va dans le bon sens.

 

Maintenant, sur la forme, deux choses, le groupement d’achat mériterait une enveloppe budgétaire à ne pas dépasser, il faudrait l’évaluer, ce n’est pas un petit dossier et même si nous n’en sommes qu’à un stade très préliminaire, nous demandons qu’un GT soit constitué associant les élus de chaque groupe municipal.

Le Maire a annoncé la constitution d’un groupe de travail sur la mise en place de cette étude, auquel il propose d’associer un membre de l’opposition.

 

Pour lire l'intervention de Catherine Candelier, cliquez-ici

Pour lire le texte de la délibération, cliquez-ici

Pour lire la convention, cliquez-ici