Au Conseil municipal du 30 juin 2021

Le Conseil municipal du 30 juin commence par un hommage à François Chavatte , élu local décédé quelques jours auparavant. Vrai élu de terrain, il était présent à toutes heures dans les rues de Sèvres pour suivre les travaux en cours et échanger avec les Sévriens qui ne peuvent que saluer sa disponibilité au service de la ville.

A propos des comptes administratifs, Madame Catherine Candelier déplore que la Ville n'ait pas profité des économies réalisées pour redistribuer de façon plus juste et aider plus de familles, notamment par une baisse des tarifs des services municipaux et par une révision des différents barèmes appliqués. En investissement, la crise n'a pas aidé à rattraper les retards cumulés depuis plusieurs années, notamment en matière de transition énergétique ou d'accessibilité.

 

Pour la détermination des tarifs scolaires et périscolaires, Madame de Longevialle-Moulaï s'interroge sur la refonte des barèmes. Elle confirme la nécessité de revoir les tarifs d'autant que l'utilisation du périscolaire par les familles a peut-être évolué du fait du télétravail. Elle estime important de faire des simulations selon le profil des familles ou selon leur catégorie professionnelle. Elle note que Monsieur Duplex a quant à lui commencé à comparer la situation avec des villes très différentes, telles que Bagneux et Chaville. Madame Candelier, en complément fait état d'un choix politique de la part de la majorité municipale de faire peser l'effort sur les usagers plutôt que sur le contribuable. Mme Gasber-Aad demande à quel point les associations de parents d'élèves et les sévriens seront impliqués dans la réflexion sur cette réforme.

A propos de la création d’une réserve de citoyens volontaires, Madame de Longevialle-Moulaï note que l'engagement peut commencer à partir de 18 ans. Elle demande pourquoi la Ville n'a pas songé à mobiliser les jeunes de 16 à 18 ans qui peuvent aussi s'engager et qui ne font pas forcément partie du Conseil municipal des jeunes. Madame Candelier approuve le fait de saisir ce sens de la solidarité et de composer ce groupe de citoyens qui, ponctuellement, souhaitera participer aux activités de la Ville. Elle se demande si la Ville a associé les associations sévriennes à cette réflexion.

Communication relative à la concertation préalable à l'opération du Cœur de ville de Sèvres. Madame Candelier s'étonne que le Conseil municipal soit informé de cette concertation la veille de son lancement auprès des sévriens. Elle pointe le calendrier   particulier   choisi   pour   l'organisation d'une concertation entre le 1er juillet et le 15 septembre, pendant les grandes vacances, alors que les sévriens ne seront pas forcément mobilisés sur ces sujets.

Installation de caméras de vidéoprotection urbaine sur le territoire de la commune. Madame Gasber-Aad demande combien de caméras seront installées dans la Ville avant d'envisager d'autres manières de prévenir de tels agissements. Elle demande qui a accès aux images des caméras et s'il est prévu d'adapter l'affichage conformément aux règles de la CNIL

Mme Candelier pose une question au Maire à propos d'un permis de construire délivré à l'adresse du 36 Grande Rue. Ce projet de promotion immobilière prévoit la construction d'une cinquantaine de logements sous une forme architecturale assez massive de huit étages.

Question posée par Mme Gasber-Aad : Compte tenu des conséquences de la crise sanitaire et dans le prolongement de la continuité pédagogique mise en place par /'Éducation nationale, 1'opération Vacances apprenantes est reconduite pour les vacances de cet été. Qu'est-il prévu cette année ?  Si les enfants ont déjà été identifiés, combien sont-ils ?  Quelles sont les activités prévues et associations mobilisées ?

Question posée par Mme de Longevialle-Moulaï surla  place du comité sévrien du développement durable à Sèvres En 2020, ce comité a-t-il été dissous ?

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to LinkedIn

Rechercher dans le site