Parti socialiste

Cédric Turini, nouveau secrétaire de section

Récemment élu, je remercie les militants de la section Marie Curie, à Sèvres et à Chaville, pour leur confiance.
Je tiens à saluer le travail de Luai Jaff, à qui je succède, ainsi que l’engagement des membres sévriens de la section, Catherine, Emmanuel, Anne-Marie, Fatou, Jacques, Frédéric, Patrick et tous les autres sur lesquels je sais pouvoir compter.
Je succède pour ma part à Catherine Lime-Biffe à Chaville et siège parmi les 8 élus d’opposition, avec lesquels nous sommes passés à peu de voix de l’emporter en 2020.
J’ai le plaisir de compter dans nos rangs chavillois plusieurs camarades et sympathisants motivés parmi lesquels William, Nadia, Marc, Lahoucin, Julien ou encore Mohand.
Si je cite chacun et chacune, c’est pour leur témoigner ma sympathie et pour marquer l’importance qu’incarne à mes yeux la dimension collective de notre section et à travers elle, la dimension collective de notre engagement politique et du projet socialiste.

Lire la suite...

Le PS et l'après-COVID-19

Les résultats des élections municipales au premier tour ont montré que le PS n’est pas mort comme le disent certains. Au contraire, il reste au niveau local, une réalité de terrain solide. C’est désormais une force locale incontournable surtout dans les communes de plus de cent mille habitants. Ces résultats encourageants donnent au PS des forces pour construire l’après COVID-19.
Plusieurs solutions ont été élaborées, notamment 34 propositions pour un plan d’urgence à destination du secteur du tourisme (restaurants, bars, hôtels…) et des dizaines de mesures sanitaires, sociales, économiques, scolaires, transports, et travail.

Lire la suite...

Les défis d’Olivier Faure, nouveau Premier secrétaire du Parti socialiste

Olivier Faure, 49 ans, est le nouveau premier secrétaire du Parti socialiste. Elu à l’Assemblée nationale en 2012, il fait partie des rares socialistes réélus en 2017. Dans les mois à venir, deux grands défis l’attendent. Il lui faut tout d’abord repositionner le PS à gauche sur l’échiquier politique, entre le libéralisme chaque jour moins social du président de la République et l’opposition de gauche radicale portée par Jean-Luc Mélenchon. Olivier Faure ambitionne d’incarner avec tous les socialistes une opposition de gauche responsable, capable le moment venu de gouverner.

Lire la suite...

Quel espace politique pour le PS

Après son échec électoral de 2017, la question du (re-)positionnement du Parti socialiste s’est imposée avec urgence. De nombreux commentateurs  se  sont demandés  si  le PS réussirait à retrouver un espace dans un contexte politique radicalement transformé.

Malgré l’apparente diversité des orientations politiques dans le paysage actuel, un grand nombre de ces orientations semble être caractérisé par un dénominateur commun : une pensée politique populiste visant à affaiblir l’idée de la représentation politique.

Lire la suite...

Un congrès refondateur

Les 7 et 8 avril prochains se tiendra à Aubervilliers le 78ème congrès du Parti socialiste.
Un congrès est un temps de débat, de discussion sur les orientations du parti pour les années à venir.
Le parti socialiste, déchiré et à terre après les élections présidentielles et législatives du printemps dernier, doit retrouver son unité et construire son avenir.
Il n’y a pas qu’en France que le parti socialiste va mal. Dans tous les pays européens la social-démocratie est en crise et partout progressent les forces du conservatisme et de l’extrême-droite. Il n’est qu’à voir ce qui se passe aujourd’hui en Autriche, en Hongrie, en Pologne ou en Slovaquie, et peut-être bientôt, on peut le craindre, en Italie.

Lire la suite...

Luc Carvounas : un projet partagé pour faire gagner la gauche

Luc Carvounas, élu de terrain, député du Val de Marne, a voté contre la confiance au gouvernement Philippe. Il met en avant trois urgences : éducative, démocratique et écologique.  Les  idées qui m’ont marqué : lutter contre les inégalités et leur reproduction, placer le logement au cœur du combat pour l’égalité réelle,  aller vers une révolution fiscale, réfléchir sur l’avenir du travail et de la santé,  remettre en cause la pensée libérale, mettre en avant la défense d’un idéal social et politique européen face à la mondialisation sauvage, ouvrir l’Europe au Sud.

Lire la suite...

Stéphane le Foll : cher.e.s camarades

Pourquoi Stéphane le Foll m’a convaincue ?
Dans ses propositions sur les cinq grands défis pour demain, on peut lire un vrai programme pour les années à venir :
I - Un forum pendant les deux ans qui viennent, pour construire les bases d’un modèle de développement durable et d’efficacité énergétique…
II - Une convention sur l’Europe, début octobre 2018, pour construire notre projet européen de l’après Brexit, avec un vote des militants pour engager la campagne des européennes.
III - Une convention, après les européennes, sur les nouvelles redistributions et les évolutions des formes de travail et de protection sociale.

Lire la suite...

Olivier Faure : Socialistes, le chemin de la renaissance

Olivier Faure veut changer nos pratiques avec un fonctionnement collégial ancré dans les territoires via les fédérations, pour collectivement inventer de nouvelles réponses face aux inégalités et aux défis du futur pour notre planète.
Le PS se fera avec et à partir des militants socialistes pour dépasser des clivages obsolètes et reconstruire ensemble avec la volonté ferme de respecter in fine les décisions collectives votées par les militants et leurs partenaires. Pour cela, des chantiers thématiques seront lancés dans les deux années qui viennent. Ils seront pilotés par des équipes plurielles avecla participation des militants de terrain, et ouverts aux citoyens attachés à nos valeurs.

Lire la suite...

Emmanuel Maurel : l'union et l'espoir

Je suis d’accord avec le texte d’orientation d’Emmanuel Maurel «L’Union et l’Espoir» et je le signe, parce qu’il réaffirme la nécessité d’une voie socialiste distincte du social-libéralisme.
Les socialistes devront :
- réussir le mariage du socialisme et de l’écologie
- inventer un chemin qui s’écarte résolument du libéralisme, dont le modèle de développement est condamné car il détruit solidarités et écosystèmes
- prôner la justice sociale, la coopération, l’intérêt général
- œuvrer à une politique européenne alternative.
Martine
htpps://unionetespoir.fr

Xavier Iacovelli élu sénateur socialiste dans les Hauts-de-Seine

En septembre, les 2347 grands électeurs des Hauts-de-Seine, dont 95% d’élus municipaux, ont voté pour renouveler la moitié des postes au Sénat. Dans les Hauts-de-Seine, ils ont élu deux sénateurs de gauche, socialiste et communiste, sur les 7 sièges à pourvoir dans un département pourtant ancré à droite.

Lire la suite...

Le Parti socialiste donne la parole aux militants pour reconstruire son identité, sa stratégie, son projet européen

Une direction collégiale et paritaire représentant l’équilibre des sensibilités politiques a été mise en place dès juillet. Nadège Azzaz, militante de Chatillon, venue souvent débattre à Sèvres, y participe.
Cette direction collégiale a lancé une plate-forme de consultation qui, dès cet été, a réuni près d’un millier de contributions, dont celles de militants socialistes sévriens. Une réflexion parfois critique sur l’identité et les valeurs socialistes ainsi que sur la démocratie et la transparence des instances nationales du Parti étaient au cœur de nos débats à la rentrée de septembre. La feuille de route élaborée par cette direction collégiale à partir de l’analyse de ces contributions a été proposée au vote des militants en octobre.

Lire la suite...

Rechercher dans le site