Pour retrouver l'actualité de la Région Ile de France avec vos élus du 92
Nadège AZZAZ
Catherine LIME-BIFFE
Nicola d'ASTA

Cliquez ici

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Changeons d'Europe

Les militants socialistes ont adopté le texte d’orientation pour les élections européennes intitulé « Changeons d’Europe » qui propose « la construction d’une gauche européenne qui assume une rupture avec les politiques libérales et d’austérité et construise une alternative progressiste et écologique ». Il plaide pour le juste échange avec des propositions pour la défense du modèle social européen, la lutte contre le changement climatique, la taxation des géants du numérique (GAFA), des multinationales ou des transactions financières dans le but d’augmenter le budget européen.


Christine Revault d’Allonnes présidente de la délégation socialiste française au Parlement européen et Fabien Chevalier responsable de Sauvons l’Europe étaient invités le 18 octobre au Forum sévrien pour débattre de la question posée par Anne Beaufils : comment redonner envie d’Europe et proposer des idées qui fassent rêver les Européens.


Christine est revenue sur les objectifs des députés socialistes au Parlement européen, cohérents avec le texte d’orientation pour ces élections. Elle a abordé la politique sociale avec :
- un plan d’investissement en faveur des zones de pauvreté et de chômage,
- une politique migratoire courageuse avec la révision du règlement de Dublin (Dublin III délègue la responsabilité de l’examen de l’asile d’un réfugié au 1er pays qui l’a accueilli)
- des traités commerciaux strictement conditionnés au respect des normes sociales, sanitaires et environnementales européennes,
- une Europe de l’énergie avec un rapprochement des grandes sociétés énergétiques européennes.
Ces propositions se sont heurtées aux nationalismes des États membres et au libéralisme défendu par les majorités de droite, à l’austérité, à la libre concurrence sans régulation et à la régression sociale.


Fabien nous a présenté sa proposition de constituer des partis politiques européens qui porteraient ensemble une vision progressiste de l’Europe. La réunion des partis socialistes européens, qui s’est tenue à Oxford les 5 et 6 octobre, en est une préfiguration. Lors de cette réunion la proposition de « pacte européen de stabilité sociale » du SPD de Cologne a été étudiée.


Une cohésion sociale est à bâtir à partir de la solidarité entre peuples, sans quoi, elle se bâtira sur la recherche d’identité et le rejet de l’autre, ce que portent les partis populistes.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to LinkedIn

Rechercher dans le site